skip to Main Content

Une sorte de vœux…

Bonjour à tous,

Contre toute attente, il reste du monde à l’antenne de Pagaléem ! En y regardant bien, on pourrait penser que l’association est en sommeil comme cela arrive si souvent au fil de bien des initiatives et de nombreux projets. Que nenni ! Si le fil de notre actualité s’est tari, c’est avant tout pour faire face à une réalité inéluctable : la complexité à faire vivre un lieu et un projet lorsque ses premiers occupants ne bénéficient pas encore de conditions acceptables pour y dérouler leur quotidien.

Ainsi donc, toute notre énergie s’est concentrée ces dernières semaines sur la progression du chantier avec ce que cela implique de surprises, bonnes ou mauvaises, de belles avancées et de désespérants contre-temps, de rencontres, d’apprentissages, de rires, de larmes, de douches froides – au sens propre comme au figuré – d’agitations, d’énervements, … Bref, un large échantillon sur la riche palette des émotions.

Nous sommes toujours là à courir après le temps, les bras, parfois la motivation mais, fort heureusement, nous avons pu compter sur des soutiens toujours au rendez-vous, des personnes qui nous ont offert parfois bien plus que nous avons le sentiment d’avoir pu leur apporter. Nul doute que ça contribue, pour une grande part, à nous tenir à flot.

Un autre aspect nous encourage même s’il est à double tranchant : l’état du monde, la politique intérieure et les orientations prises par le gouvernement dont le tracé manque de subtilité. Quels que soient les discours prononcés, la feuille de route nous apparaît d’une évidence effrayante à bien des niveaux, hostile à l’égard de notre société, des droits et libertés, remettant en cause l’accès à une éducation ou à des soins de qualité et allant jusqu’à mépriser et combattre des acquis que nous aurions tort de considérer inébranlables. Sans oublier les répressions, l’intimidation et les violences perpétrées par les représentants du pouvoir.

À ce titre, il nous apparaît indispensable, sinon urgent, de poursuivre notre route et donner vie, jour après jour, à nos ambitions : nous attacher à être plutôt qu’avoir et encourager autour de nous un réseau vertueux qui favorise la considération pour le vivant, l’entraide et la solidarité.

En ce début d’année, Pagaléem et ses forces vives vous souhaitent de belles choses et également de trouver le courage de transformer vos indignations en actions. Bien conscients que nous ne possédons pas tous l’âme d’un manifestant ou d’un révolutionnaire, soyez assurés cependant que vous possédez plus de pouvoir que vous ne l’imaginez. Qu’il s’agisse de rejoindre les rangs d’une association, locale ou nationale, de ne plus laisser les banques disposer de votre argent pour des investissements à l’éthique insuffisante, de souscrire auprès d’un fournisseur d’électricité verte qui nous amène à rompre – souhaitons-le – avec le nucléaire ou, pour les plus fous-fous, de faire évoluer vos habitudes de consommation pour ne plus engraisser Arnault, Pinault, Bolloré, Bezos, … et épargner le vivant de l’indigestion alarmante de plastique, vous trouverez sans aucun doute votre credo.

Nous vous remercions pour ça et sommes à votre disposition pour vous conseiller si un tel chantier vous apparaît compliqué ! Puis, si d’aventure vous avez envie de nous soutenir pour 2020, suivez le guide…

À bientôt.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top