skip to Main Content

Enfin l’été

La rubrique « Journal de bord » consiste à partager les étapes de la rénovation depuis le regard de Karine, Laurent et des enfants, futurs habitants du lieux.

Presqu’un mois sans nouvelle ! La faute a un emménagement désormais effectif, le défaut de connexion dans nos murs, un réseau mobile un peu capricieux puis, somme toute, bien des choses à faire à l’écart des écrans.

S’il vous prend l’envie de passer ou de nous rejoindre cet été, nous ne saurions trop vous encourager à privilégier un appel téléphonique qui s’avérera bien plus commode pour établir contact et organisation.

Ces dernières semaines, nous avons progressé sur bien des fronts, aussi parce qu’a eu lieu le chantier de drainage pour lequel nous avons sollicité un prestataire pour creuser et déplacer la terre avec des engins adaptés. Gain de temps indéniable sur des travaux de cette ampleur mais aussi d’argent après avoir comparé les coûts avec la location d’un engin (sur un temps évidemment supérieur) ainsi que sa livraison et les compétences du gus capable d’en faire usage.

Ainsi donc, pendant que les pros du godet parsemaient le terrain de trous et tranchées et mettaient en place le réseau de récupération des eaux de pluie, nous installions les canalisations de récupération des eaux grises et les bassins successifs de phyto-épuration. Gros boulot et conditions peu confortables du fait des contraintes de temps mais nous avons relevé le défi même si tout n’est pas encore terminé de notre côté.

Gros tuyau = eaux de pluie ; petit tuyau = eaux grises

La façade Nord de la partie habitat s’ouvre désormais sur une vaste terrasse tandis que la cours centrale s’est transformée en terrain vague qui va nécessiter des sessions de cueillettes de pierres et pas mal de coups de râteaux pour redevenir praticable et recevoir à terme des aménagements sympas, notamment ceux qui borderont la mare.

La façade Nord avant.
La façade Nord après.

Le puit a été relié à un trop plein tout comme la cuve de récupération des eaux de pluie. L’un et l’autre se dirigent vers la marre. Vivement qu’il pleuve de sorte que nous puissions observer tous ces réseaux en usage !

Filtre à graisse dans le regard en ciment et premier bassin, ici sous bâche.
Deuxième bassin où se rejoignent les eaux grises pour second traitement avant de se diriger vers la mare. Celui-ci sera aménagé par l’usage d’un liner.
La mare… qui sera jolie plus tard.

Avant cette copieuse partie qui a duré une semaine, nous avons avancé sur la pose des poutres au-dessus du futur salon. Il reste trois trous à creuser dans la pierre pour les dernières avant de maçonner tout ça, ce qui ouvrira la voie à la pose du plancher qui accueillera deux chambres et un bureau.

Quant à la cuisine, elle a peu avancé dernièrement mais il va falloir s’y remettre. D’autant que sont désormais en place le nouveau tableau électrique et surtout les premières liaisons pour retrouver l’eau courante… Et oui, un mois plus tard, nous tournons toujours au jerrycan de 10 litres que nous autorisent à remplir chez eux nos voisins.

En parlant des voisins, à la fin juin, nous les avons conviés à un petit pot de rencontres. Ce fut un chouette moment et une profonde satisfaction de constater que nous sommes entourés de personnes aussi sympathiques !

À venir ces prochaines semaines : du lourd ! Des gens (nouv·eaux·elles volontaires bienvenu·e·s), du plancher, des réseaux, du paysagisme, des veillées au coin du feu, des contes, de bons repas, … Entre dans la danse et viens nous aider à effacer les stigmates du carnage…

Notre cours il y a peu…
La même cours après quelques saignées… :-/

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top